Marchés financiers – Novembre 2020

L’annonce par le laboratoire Pfizer de la disponibilité prochaine d’un vaccin anti Covid -19 cumulée avec les résultats de l’élection US de Joe Biden a produit un véritable krach haussier sur l’ensemble des places financières mondiales.

Toutefois cette annonce et cette réaction nous semblent pleinement crédibles et cette réaction doit nous servir d’enseignement.

Bien qu’encore lointaine et avec beaucoup d’incertitude quant à la pleine phase opérationnelle et à la diffusion effective de ce vaccin (approbation, disponibilité, logistique des –70° C, d’autres laboratoires avec d’autres vaccins potentiels sont quasiment au même niveau de recherche), cette annonce a littéralement propulsé les marchés financiers grâce à l’espoir enfin d’un contrôle de cette pandémie et d’un retour à une situation quasi-normale.

Jusqu’à cette annonce les marchés étaient dans une logique de STOP AND GO et donc figés dans une stratégie défensive car cette situation ne fait que détruire de la valeur à long terme.

Le Stop and Go ne permet pas en effet aux investisseurs et aux entreprises de se projeter ni d’envisager de façon pérenne des projets d’investissement.

Cette annonce redonne de l’espoir et permet d’anticiper une réaction des marchés encore plus forte quand cet espoir sera conforté et validé par d’abord l’approbation des autorités de tutelle puis par la planification d’un plan de vaccination crédible.

Tous les repères sont cassés et aucune ancienne limite ne pourrait être prise pour acquise.

Selon la théorie du re-balancement du portefeuille: les indices boursiers croissent comme la quantité de monnaie.

En conséquence, au vu de l’inondation monétaire déjà créée par les états et les banques centrales sans parler de celle due aux plans de relance qui vont arriver, la monnaie ainsi créée va se déverser sur tous les actifs (financiers et immobiliers) en provoquant malheureusement certainement des bulles.

Ce rallye haussier n’est donc pas anormal même s’il est peut-être prématuré.

Il y a fort à parier que les marchés dans un futur proche seront plus élevés qu’avant cette crise grâce au réinvestissement de cette quantité incroyable de monnaie.

Il y aura toujours des perdants et des gagnants post crise mais de grandes tendances se dessinent déjà et des secteurs sont à privilégier (environnement, digital,sécurité sanitaire et informatique, méga tendances …).

Au-delà de la trajectoire à court terme, qui devra être mise à profit pour se repositionner en cas de rechute des marchés, la perspective d’une sortie de crise sanitaire en 2021 devient de plus en plus probable et crédible, couplée à des conditions financières extrêmement favorables et qui devraient le rester encore longtemps, devrait soutenir les actifs risqués dont la valorisation relative est toujours plus attractive face à des taux sans risque historiquement très bas.

Rédigé le 14 Novembre 2020

Partager
Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin